La petite reine (1) : le tricycle électrique d’Alain

 

 

Aahh, Montand ! Ce p’tit air, un brin désuet, sent bon la campagne, la fraîcheur matinale … Vous n’avez jamais eu envie de remonter sur un vélo ?

A vrai dire, avant mes AVC… moi, non ! J’ai fait deux aller-retour par jour à vélo pour aller au lycée pendant trois ans, et ça m’a suffit. Maintenant, j’ai vieilli, j’ai eu mes AVC et je cherche un sport qui me défoule, et surtout, un loisir que je peux pratiquer en famille ou avec des amis, moins casse-cou que la trottinette (cf. mon article Digressions en mode trottinette), qui m’aère les neurones (voire qui m’en rajoute 🙂 !) et qui « sculpte » mes abdos, comme ils disent dans ELLE ^^ !

Alors, je regarde… et je trouve un membre de l’association AVC, AIT et après …  (ou le groupe Facebook du même nom – allez-y, c’est très sympa !) qui raconte son essai de tricycle, électrique, et puis…son achat.  Il s’appelle Alain, il fait un AVC :

 

Bonjour tout le monde !

Suite à mon essai de tricycle hier, je vous donne les informations et mon ressenti.

J’ai trouvé un fabriquant: Le Tricycle Français . Tous les tricycles présents sur leur site Internet vous sont livrés totalement montés, réglés et prêts à l’emploi. Il vous suffira d’ouvrir le carton et de… monter en selle !

  • Points forts

· Un seul modèle disponible, avec un positionnement de la selle en arrière. Il permet un bon positionnement du milieu du pied sur la pédale. C’est important pour éviter la fatigue et les contractions.
· Bonne suspension avant et sous la selle : un vrai confort !
· Pneus de BMX apportant une bonne adhérence tant sur la route que dans les chemins. En effet, après une prise en main du tricycle, il est possible d’emprunter des terrains très variés.
· Le SAV
· La possibilité de faire adapter, au moment de la commande, divers équipements en fonction du handicap. Par exemple : frein principal, commande électrique, cale-pieds spéciaux, à gauche ou à droite…
· L’autonomie de la batterie : j’ai opté pour une batterie permettant de rouler plus longtemps ⇒ Batterie 14,5Ah ~60km d’autonomie à la place de la 11Ah ∼45 km d’autonomie.
· Livraison 1€
· Facilité de paiement 1, 2, 3 ou 4 fois sans frais
· Retrouver une sensation de liberté, ne plus avoir peur de la chute
· Véritable fabrication française
· Un accélérateur manuel vous permet d’avancer jusqu’à 6km/h, sans pédaler, en vous aidant si besoin lors des démarrages.
· Assistance au pédalage jusqu’à 20km/h.
· Puissance d’assistance réglable parmi 5 niveaux.

  • Les points faibles

· Le prix reste élevé (2.499€), mais compte tenu de la qualité et des services proposés (S.A.V + Livraison à 1 €uro), j’estime que le prix est tout à fait correct et reste accessible à ceux qui veulent du confort et de la sécurité
· Le transport du tricycle : ne pas perdre de vue que celui-ci est imposant et, même la version démontable en deux pièces, prend l’arrière d’un coffre (longueur : environ 1, 60 m – Largeur : 0, 65 cm) !  L’idéal, pour le transporter, reste donc une remorque

  • Les aides à l’achat

· L’Etat accorde une aide pour l’achat de cycles à pédalage assisté. Les tricycles à assistance électriques au pédalage sont aussi éligibles à cette prime car ils rentrent dans le cadre de la législation « véhicules à moteur auxiliaire à deux ou trois roues » d’après le décret n° 2017-196 du 16 février 2017.

Pour obtenir ce Bonus écologique,  il est demandé de remplir un formulaire, disponible en ligne sur le site : http://www.asp-public.fr/bonus-velo 

NB : Il s’agit d’un remboursement fait après votre achat et celui-ci doit être compris entre le 19 février 2017 et jusqu’au 31 janvier 2018.

(NDLE : Alain a reçu un remboursement de 200€ par l’Etat pour son système électrique.)

· Déposer un dossier à la MDPH, vous connaissez comme moi les délais (6 mois à 1 an)
· Demander à votre Mairie si elle participe à une aide (certaines grandes villes le font, par ex. Blois 41)
· Le Conseil Départemental ou Général peut aussi intervenir.

Merci Alain !

Et maintenant, en selle !

 

Ça vous fait envie ? Essayez et, surtout, racontez-nous !

 

… et ne manquez pas le deuxième épisode de « La Petite Reine » : le triporteur d’Eric !

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s